dimanche 11 février 2018

Je vous propose avant de découvrir la chorégraphie d'écouter la mélodie de cette bourrée particulière. ici S'en imprégner rend l'apprentissage de la danse plus facile et plus naturel. 



Quand j'étais chez mon père apprenti pastoureau
J'allais à la clairière pour garder mes agneaux.

(refrain)

Troupiau, troupiau
Je n'en avais guère
Troupiau, troupiau
Je n'en avais biau

Mais je n'en avais guère je n'avais qu'trois agneaux

Et le loup de la plaine m'a mangé le plus biau

{refrain}


Il était si vorace, n'a laissé que la piau

N'a laissé que la queue pour mettre à mon chapiau

{refrain}


Mais des os de la bête me fit un chalumeau

Pour jouer du flûtiau à la fête au hameau
{refrain}





Bien évidemment il faut maîtriser le pas de base de la bourrée. Et ça si on sait pas, ben on sait pas... et donc , il faut aller en atelier, stage et autre lieu de transmission.





La bourrée "du troupiau" se danse en cercle, 
un gars , une fille, un aut' gars, une aut' fille...

ou plein de filles qui font les gars, si on n'oublie pas le rôle qu'on a choisi au milieu de la danse on peut réussir à terminer sans se marcher sur les pieds...

La danse se décompose en deux parties: 

la première sur la ronde les uns derrière les autres 
8 pas de bourrée dans le sens anti -horaire
8 pas de bourrée dans le sens horaire
tout le monde face au centre

la deuxième partie
les filles partiront à gauche pendant que les garçons partiront sur la droite.

les filles : partent à gauche deux pas de bourrée en avançant vers le centre du cercle  \ puis  deux en reculant pour revenir sur le cercle en se décalant toujours sur la gauche /

les gars: partent sur la droite deux pas de bourrée en reculant (un tout petit peu, mais seulement sur les deux premiers pour les suivants on recule normalement)\ puis deux en avançant le temps de la phrase musicale , 

sur la dernière mesure les garçons passent devant la cavalière et on reprend au tout début dans le sens antihoraire....

et pour que ce soit esthétique il faudrait réussir à se positionner vraiment l'un derrière l'autre sur les pointes d'un losange.




Aucun commentaire: